Le comportementalisme canin

Qu’est-ce qu’un comportementaliste ?

Un comportementaliste canin est un spécialiste de la relation homme-chien. Il intervient pour rétablir la paix et l’harmonie entre un chien et ses humains. Ses motifs d’intervention sont vastes : malpropreté, destructions, agressivité(s), vocalisations, problèmes de cohabitation entre plusieurs chiens. Mais il peut aussi agir en amont, pour une pré-adoption par exemple, pour aider à choisir un chiot ou un chien (ou une race), ou lorsqu’une situation familiale s’apprête à se modifier (grossesse, futur déménagement, adoption programmée d’un autre chien).

La relation entre l’homme et le chien est si ancienne qu’elle semble couler de source. Tout le monde pense savoir ce qu’est un chien, ce dont il a besoin, la manière dont il pense et dont il faut agir avec lui. Pourtant, dans ce domaine peut-être encore plus que dans d’autres, bien des légendes, bien des mythes perdurent, qui viennent fausser toute la relation des propriétaires et de leurs chiens. La dominance, au sujet de laquelle j’ai écrit un article publié sur ce site, en est un parfait exemple.

En tant que spécialiste de la relation homme-chien, mon rôle est, au moyen d’un entretien approfondi d’une heure trente à deux heures, de cerner la relation qui vous unit à votre chien, de comprendre l’origine des problèmes que vous rencontrez, et de mettre en place, avec vous, des stratégies adaptées à votre chien, mais aussi à votre système familial (dont votre chien est bien sûr l’un des éléments).

Nous analyserons ainsi les raisons qui poussent votre chien à aboyer de manière intempestive, à détruire ou à souiller votre habitation, à agresser les inconnus ou ses congénères. Car tous ces comportements non désirés ont une cause, qu’il importe de déterminer.

Mes méthodes sont respectueuses de l’animal et de ses besoins. J’agis dans le but de rétablir l’harmonie au sein de votre foyer, et d’optimiser le bien-être de votre chien (ou de vos chiens).

Une séance unique est généralement suffisante. Je continue à suivre la progression de votre binôme par mail, sms ou téléphone, et vous aide à ajuster les stratégies si le besoin s’en fait sentir.

155609_123089231089151_100001642241961_142060_2266812_n

 

Mise en garde : lorsque vous contactez un spécialiste de la relation homme-chien, n’hésitez pas à lui poser des question : par qui a-t-il été formé, a-t-il un ou des diplôme(s), et si oui lequel ou lesquels, a-t-il des références, comment travaille-t-il, comment envisage-t-il la relation homme-chien ? L’expérience seule ne suffit en effet pas. Etre comportementaliste ne s’improvise pas. Il faut des bases en éthologie, savoir analyser les problématiques (aucune situation n’est semblable à une autre, il n’y a donc pas de solution toute faite), et savoir définir des stratégies adaptées, respectueuses et bienveillantes. C’est ensuite à vous, et à vous seul, de mettre en œuvre les stratégies définies au cours de l’entretien, pas à une tierce personne. Enfin, c’est au moyen de méthodes exclusivement positives qu’il convient de traiter les troubles du comportement. Toute brutalité, tout matériel barbare (collier à pointe, torquatus, électrique) doivent être proscrits.

 

 

Publicités